Suivi d’indices de présence de loutres et de castor sur la Boivre à Vouneuil-sous-Biard

Le terrier d’un castor

Vienne Nature et le Triton de Vouneuil ont organisé le 10 novembre 2018 une promenade nature « Loutre et Castor ». L’objectif de cette action était de se former à la veille d’indices de présence de ces deux mammifères. Ces mammifères semi-aquatiques sont inféodés aux cours d’eau, aux ripisylves (végétation naturelle de la rive) et aux zones humides.

Menacé d’extinction principalement à cause d’une forte pression de chasse pour sa fourrure, la Loutre est un carnivore protégé en France depuis 1976.

Depuis les années 2000, la Loutre recolonise les rivières du département de la Vienne. Elle est très mobile. C’est une espèce nocturne et très discrète qui se cache dans les ronciers, dans son terrier appelé catiche. Malgré sa taille (entre 94 et 137 cm queue comprise et entre 7 et 11 kg), il est quasiment impossible de l’observer. Par contre elle peut être amenée à laisser les indices de présence suivant : ce sera exceptionnellement des empreintes, mais plus souvent quelques crottes sur des pierres, sur les banquettes de ponts appelées « épreintes ». La loutre est carnivore, elle se nourrit de poissons, d’amphibiens, de crustacés, de mollusques, de petits mammifères et d’oiseaux d’eau. Nous avons eu la chance de trouver une épreinte !

Egalement chassé par l’homme, le castor avait lui complètement disparu des cours d’eau français. Suite à sa protection et à quelques programmes de réintroduction, il a pu recoloniser progressivement depuis 2001 certains cours d’eau du département de la Vienne en l’absence de grands ouvrages lui faisant obstacle. Il est présent sur la Boivre depuis 2014. Le Castor est un rongeur qui se nourrit de végétaux, il préfère les bois tendres comme le saule,…. Si la ripisylve est préservée le long du cours d’eau, il n’ira pas s’aventurer au-delà. Il vit en famille (parents, jeunes de l’année et jeunes adultes). Il aménage parfois son territoire en faisant monter le niveau d’eau du cours d’eau, grâce à des barrages.

C’est également un animal nocturne qui mesure entre 103 et 138 cm queue comprise et pèse entre 16 et 28kg.

Le travail du castor

Les indices de présence du Castor sont plus faciles à trouver que ceux de la Loutre : crottes dites « castoréum », terrier, écorçage, … Nous avons donc facilement trouvé quelques passages privilégiés possiblement pratiqués par un castor, un terrier abandonné, quelques brindilles rongées et un ou deux troncs écorcés.

Crottes de campagnol amphibie

Petit bonus de la sortie, quelques crottes de campagnol amphibie, mammifère également protégé présent sur nos berges….Les derniers travaux de restauration de la Boivre et de ses zones humides semblent participer à sa recolonisation de ces espèces endémiques. Les bénévoles du Triton de Vouneuil s’attacheront à relever régulièrement ces indices. Pour y participer n’hésitez pas à nous solliciter !