Les purins

Une bonne pratique pour :

  • arrêter les traitements chimiques au jardin
  • faire des économies
  • utiliser des plantes qu’on a parfois dans son jardin et qu’on dirait vite « mauvaises herbes », alors que…

Beaucoup de plantes peuvent être utilisées On peut retenir :

  • l’ortie pour ses propriétés multiples : engrais pour le jardin grâce à ses apports d’azote, repousse les champignons, lutte contre la chlorose et répulsif contre les pucerons et certains acariens. En prime, il active le compost.
  • la consoude : mêmes avantages et en plus, c’est une plante d’ornement, très mellifère qui attire les abeilles. Que du bon !

Où trouver ces plantes :

  • les orties (première photo ci-dessus) poussent dans des sols frais et profonds et il est facile de prélever des orties sauvages et toujours avec modération (attention ne pas oublier les gants !)
  • les consoudes (deuxième photo ci-dessus) : on peut les prélever aussi dans la nature, mais aussi facilement les cultiver par boutures et éclats de racines, en sols frais et profonds. Attention : elles sont envahissantes et le mieux est de prévoir des protections en plastique dur autour des plants.

Fabriquer le purin

Le principe est toujours le même :

  • 1 kg de feuilles des plantes non fleuries et surtout non montées en graines : les couper en plus petits morceaux (penser aux gants !)
  • Dans Une grande poubelle en plastique
  • Recouvertes de 10 litres d’eau de pluie

Couvrir la poubelle avec une toile pour laisser passer l’air (tant pis pour les odeurs !) et brasser le mélange tous les jours.

Quand et Comment l’utiliser ?

  • En tant que répulsif pour les insectes : au bout de 3 à 4 jours filtrez et diluez 1 litre de purin avec 20 litres d’eau
  • Engrais : laisser macérer et lorsque le voile de bulles (macération) a disparu, filtrer et diluer 1 litre de purin avec 10 litres d’eau. De cette manière, la putréfaction est limitée et l’efficacité du purin est meilleure.
  • En pulvérisation plutôt qu’en arrosage
  • Pas sur les fleurs
  • De manière régulière

Guide spécifique ;

  • Pour les fruitiers : pulvériser un mélange des 2 purins juste après la récolte et

le purin d’ortie au printemps, au redémarrage

  • Au potager : tous les 15 jours à partir de mars en pulvérisation toujours.
  • Du côté des rosiers : fin mars pulvériser pour prévenir les maladies et repousser les insectes
  • Du côté des arbustes et des haies : dès la plantation arroser au pied avec le purin de consoude dilué à 5%. On peut aussi tremper les plantes à racines nues dans ce mélange avant plantation.

Il y a beaucoup d’autres conseils et astuces dans les sites sur internet comme celui-ci et pour se perfectionner : le livre Purin d’ortie et compagnie – Bernard Bertrand ; Jean-Paul Collaert ;  Eric Petiotaux – Editions de Terran.