Les chauves souris au printemps

Début mars, les chauves-souris se réveillent et doivent avant tout reconstituer leurs forces. Les femelles vont petit à petit s’acheminer vers leurs gîtes d’été et constituer une colonie de mise bas. Les femelles gestantes recherchent donc des abris calmes et sombres et dont le microclimat est aussi chaud que possible et d’une quiétude parfaite (la température est d’environ de 23 à 25 degrés). Elles s’établissent sous les toitures des habitations, dans des combles divers, des granges, des clochers ou des arbres creux par exemple.

A noter que les colonies de reproduction peuvent compter jusqu’à des centaines d’individus. Les mâles eux, vivent généralement en solitaires ou en très petits groupes.

L’accouplement ayant eu lieu à l’automne précédent, la fécondation est différée au tout début du printemps. La gestation est de 4 à 8 semaines en fonction du climat. La mise bas se fait à partir du mois de mai. Les femelles élèvent leur unique petit de l’année (Les jeunes voleront et deviendront autonomes dès le mois d’août).

Comment favoriser chez soi la préservation des chauves-souris au printemps ?

Si vous posséder une cave ou un grenier, elles sont susceptibles d’accueillir des chauves-souris. Si vous les détectez la présence (guano au sol, observation directe, bruits) surtout ne les dérangez pas !

Si vous vous demander comment concilier leur présence avec des travaux (un aménagement de votre grenier par exemple), vous avez la possibilité de contacter des professionnels pour vous accompagner sur la marche à suivre et vous apporter des conseils et solutions appropriés pour concilier vos projets avec la préservation des chauves-souris.

Contact : Association Vienne Nature.

Vous pourrez aussi devenir Refuge pour les chauves-souris.