N’achetez pas vos produits cosmétiques à l’aveuglette, et testez la fabrication de vos propres produits cosmétiques naturels

Les produits cosmétiques et leurs étiquettes

Certains produits cosmétiques utilisent des molécules nocives pour notre santé (allergènes, perturbateurs endocriniens suspectés, cancérigène suspectés) ou polluantes pour notre environnement. Il est donc important de lire consciencieusement les étiquettes avant d’acheter ce type de produits. Pour vous aider, vous pouvez utiliser l’application smartphone cleanbeauty.

Ces substances à éviter peuvent causer des  irritations, des allergies, des empoisonnements d’organes. De leurs côtés les  perturbateurs endocriniens sont soupçonnés de causer des dérèglements thyroïdiens, l’absence de développement ou le sous-développement des organes génitaux  ou encore de provoquer certains cancers hormono-dépendants.

Faire des propres cosmétiques

Faire ses propres cosmétiques peut vous permettre d’éviter ces substances. Cette démarche représente également un Intérêt financier non négligeable selon votre approche.

Pour cela les tutoriels sont nombreux sur internet, notamment sur le blog de Julien Kaibeck. Prenez le temps de les comparer, de vérifier la liste des ingrédients proposés et de sélectionner ou adapter ces recettes en fonction de vos besoins et de vos caractéristiques personnelles.

L’atelier proposé par le CPIE Seuil du Poitou

A l’occasion d’un atelier proposé par le CPIE du Seuil du Poitou, nous avons pu décrypter la trousse de base : une huile végétale et du beurre de karité pour nourrir, adoucir et hydrater votre peau, de la cire d’abeille pour épaissir et augmenter le pouvoir protecteur des baumes et autres crèmes. L’argile a des propriétés absorbantes, purifiantes, cicatrisantes, abrasives. L’aloé vera hydrate, cicatrise. La glycérine végétale est un agent liant et stabilisant très hydratant. Les eaux florales qui constituent la phase aqueuse parfument et rafraîchissent. La vitamine E vous permet de mieux conserver vos produits.

La recette du lait corporel hydratant

Voici la recette du lait corporel hydratant testée avec succès par les participants à cet atelier :

Matériel et ingrédients : fouet, bol, fourchette et cuillère à soupe, 3 càs d’huile végétale, 3 càs de beurre de karité, 1 càc de glycérine végétale, 3 gouttes de vitamine E

Préparation : stériliser le matériel, triturer le beurre de karité à la fourchette dans le bol, poursuivre en ajoutant la glycérine puis l’huile végétale. Fouetter pour obtenir une texture laiteuse, ajouter la vitamine E et verser le mélange dans le pot. Se conserve 2 mois.

Pour vous guider dans vos achats de produits cosmétiques

Pour vous guider dans vos achats de produits cosmétiques voici la liste des substances indésirables à risque élevé que révèle le dossier « Cosmétiques non toxiques » de 60 millions de consommateurs :

  • Dans les crèmes et laits hydratants : Benzophenone-3 (allergène), BHA (allergène, cancérogène suspecté, perturbateur endocrinien suspecté), Butylparaben et Propylparaben (allergènes, perturbateurs endocriniens suspectés)
  • Dans les crèmes solaires : Benzophenone-3, Benzylidene camphor (sensibilisants cutanés, perturbateurs endocriniens suspectés, polluants), Ethylhexyl methoxycinnamate et Homosalate (perturbateurs endocriniens suspectés, polluants), Octocrylene (allergène, photoallergène, perturbateur endocrinien suspecté, polluant), Titanium dioxyde nono ou non nano si respiré (cancérogène possible)
  • Dans les gels douche : Acrylates copolymer (polluant), Methylisothiazolinone (allergène), Polyéthylène (polluant)
  • Dans les dentifrices : Titanium dioxyde sous forme nano (cancérogène possible) ou non nano (si avalé), Triclosan (cancérigène suspecté, perturbateur endocrinien suspecté)
  • Dans les déodorants : Aluminium chlorohydrate (cancérogène suspecté), Potassium alum ou pierre d’alun (cancérogène suspecté)
  • Dans les shampoings et produits capillaires : Zinc pyrithione (irritant)