La taille des rosiers

Il existe différents types de rosiers :

Les rosiers arbustifs, à fleurs simples, de 0,80 m à 1,50 m de hauteur, en isolés ou pour former de belles haies fleuries.

Rosier grimpant ‘Pierre de Ronsard’

Rosier grimpant ‘Pierre de Ronsard’

Les rosiers grimpants, de 2 à 6 m de hauteur, pouvant être palissés sur un support

Les rosiers lianes, semblables aux grimpants mais plus vigoureux (pour couvrir tonnelles, arceaux, colonnes ou même vieux arbres).

Les rosiers tiges sont des variétés de rosiers buissons à grosses fleurs ou à fleurs groupées greffés sur des tiges de 1 m à 1,30 m de hauteur.

Les rosiers couvre-sol, de 50 à 60 cm de hauteur, forment des branches horizontales et s’étalent jusqu’à 2 m. Ils peuvent couvrir talus et murets.

Les rosiers miniatures, de 25 à 40 cm, forment de petits buissons à fleurs simples ou doubles et se plantent en rocaille, en bordure ou même en bac.

Les rosiers anciens ont un port plus naturel, plus souple. Leur création est très ancienne.

La taille varie selon l’âge et le type de rosier. Nous distinguerons ici la taille des rosiers arbustifs remontants et celle des rosiers grimpants remontants (les rosiers non remontants peuvent se tailler juste après la floraison).

 

Pourquoi tailler ?

Cette pratique favorisera la production de nouvelles pousses et permettra de former un arbuste harmonieux.

 

Quand tailler ?

Pendant la période de dormance du rosier, généralement entre décembre et février.

 

Comment tailler ?

Utiliser un sécateur désinfecté et bien affuté (les rosiers comme les humains peuvent avoir des maladies…). Tailler de préférence 1 cm au-dessus d’un œil tourné vers l’extérieur (voir ci-dessous).

Source : Méristèmes site consacré aux arbres remarquables de Haute-Savoie (inventaire, infos, photos) ainsi qu’au monde végétal en général…

Astuce : pour obtenir une coupe plus nette, taillez en tenant le sécateur de façon à ce que la lame se trouve du côté du bois restant, alors que la contre-lame écrase la branche qui tombe. Ceci permet une coupe plus nette, qui cicatrisera mieux.

Source : Méristèmes

 

La taille des rosiers arbustifs remontants

Considérons un rosier d’un an et qui a déjà eu une période de floraison. A ce stade, la plante n’aura besoin que d’une taille légère.

Hiver 1

Etape 1 – taillez les tiges florales d’environ 10 cm, ainsi que toute pousse trop vigoureuse ou disproportionnée par rapport au reste de la plante.

Etape 2 – Enlevez toutes les branches mortes ou malades.

Etape 3 – Retirez toutes les feuilles restant sur le sol afin de réduire le risque de développement de maladies liées aux champignons (maladies cryptogamiques, ou fongiques).

Hiver 2

Le rosier est toujours en phase de développement racinaire. Il n’a pas encore atteint sa taille maximale.

Etape 1 – Taillez toutes les tiges d’un tiers. Réduisez les rameaux démesurés à la hauteur de l’ensemble de la plante.

Etape 2 – Enlevez tous les tiges mortes ou malades.

Etape 3 – Retirez toutes les feuilles tombées au sol.

Hiver 3

Le rosier a atteint sa maturité. On a la possibilité de jouer sur la hauteur et la forme de la plante.

  1. Pour obtenir un rosier plus haut – retirer moins d’un tiers de la végétation.
  2. Pour le maintenir à la même taille – retirer un tiers des branches.
  3. Pour le réduire – retirer jusqu’à la moitié des rameaux.

Puis suivez les étapes suivantes

Etape 1 – Taillez toutes les tiges selon le choix que vous aurez fait. Réduisez toutes les pousses trop vigoureuses à la hauteur de l’ensemble.

Etape 2 –Eliminez toutes les branches mortes ou malades.

Etape 3 – Retirez toutes les feuilles malades.

Durant les hivers suivants, appliquez la même taille que celle de l’hiver 3.

 

La taille des rosiers grimpants remontants

Quand tailler ? Pendant la période de dormance du rosier, généralement entre décembre et février.

COMMENT TAILLER ?

Les points principaux à retenir pour la taille des rosiers grimpants sont :

Sélectionner et privilégier une végétation vigoureuse dès la base du pied (5 à 6 branches appelées « branches charpentières »).

Conduire les rameaux en éventail et aussi horizontalement que possible pour favoriser la production de nouvelles pousses le long des tiges (pousses florales).

PREMIERE ANNEE

Prenons un rosier qui aura eu une première saison de floraison.

A ce stade, le système racinaire est encore immature. Le rosier n’aura donc besoin que d’une taille légère.

Etape 1 – Retirez toutes les tiges  mortes, faibles, malades

Etape 2 – Pliez les tiges les plus longues à 45° et fixez-les le long de fils métalliques si vous en avez installés.

Etape 3 – Retirez toutes les feuilles tombées afin de réduire le risque de développement de maladies cryptogamiques (champignons).

DEUXIEME ANNEE

C’est l’année durant laquelle le rosier grimpant finira de s’établir.

Etape 1 – Si le rosier grimpant est très vigoureux et que sa végétation devient trop enchevêtrée, supprimez les pousses les plus faibles).

Etape 2 – Rabattez les tiges florales à 15 ou 20 cm (les tiges qui poussent le long des grosses branches).

Etape 3 – Retirez toutes les tiges mortes, malades ou en mauvais état.

Etape 4 – Pliez si possible les tiges les plus longues à au moins 45° et fixez-les le long de fils métalliques si vous en avez.

Etape 5 – Enlevez toutes les feuilles mortes tombées au sol.

TROISIEME ANNEE et suivantes

Répétez les étapes indiquées pour la deuxième année.

Supprimez les tiges les plus anciennes ou plus faibles à la base du pied.

 

Site internet sur la taille des rosiers

http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/fp_rosiers_taille.php3

https://www.rustica.fr/articles-jardin/rosiers-quand-tailler,270.html

http://www.jardiner-malin.fr/fiche/taille-rosiers-grimpants.html

http://meristemes.net/taille-des-rosiers-mars2013t/