Robert, le hibou moyen-duc de la route de la Torchaise

Chaque fin d’année, vers le mois de décembre, un nouveau compagnon vient s’installer dans un gros laurier bien fourni en branches et en feuilles. En février 2016, nous avions réussi à le photographier en prenant du recul et avec un zoom.

Mais cette année, le nouveau spécimen qui paraît plus petit (une femelle peut-être ou un jeune ?) refuse absolument toute photo. Robert (c’est ainsi que nous l’appelons…) est sans doute plus timide, il est un peu dissimulé par rapport à son collègue de 2016 et part très vite dans un vol bas dès que nous restons un peu trop longtemps à son goût. Ses pelotes nous indiquent ses préférences alimentaires.

Dans le laurier, reste un nid de pie abandonné. Peut-être y aura-t’il des petits ?

A suivre…

Marylène, Février 2017